70è anniversaire du débarquement en Normandie

Marcoing durant la période du débarquement :
C'est à partir du bombardement de la Gare, le 17 mai 1940, que Marcoing, ville paisible jusqu'à cet événement, devenue une commune sinistrée. 
Depuis, les habitants de ce havre de paix, ont assisté à de multiples attaques, notamment, le 20 décembre 1943, au cours de la mission "RAMROD 375" de la RAF, un combat aérien qui s'est déroulé au-dessus du Cambrésis. Au cours de ce combat, le Spitfire du soldat canadien James Fielden Lambert, s'est écrasé sur le site de la Briqueterie (dans le "champ Malderet"). Son corps repose au cimetière communal de Cambrai, rue de Solesmes, carré1, allée B.
Depuis le bombardement de Cambrai, le 27 avril 1944, il y eu un exode de la population vers les villages situés aux alentours. 
Le 11 juin 1944, des jeunes résistants du bassin minier furent abattus par la Gestapo, après avoir livré de nombreux sabotages à Marcoing et une véritable bataille dans le Bois de Bourlon, au cours de laquelle de nombreux allemands furent tués.
Le 25 août Paris fût libéré et les allemands évacuèrent l'hôpital militaire installé, en annexe, dans l'école communale.
C'est après, beaucoup d'autres drames, que Marcoing fût libéré, le 2 septembre 1944.

Automne 1918, près du village de Marcoing en France.
Voici le bref récit d’un choix qui changea le cours de l’histoire à tout jamais. http://www.dailymotion.com/video/x2lnk2e_je-suis-un-no-man-s-land_shortfilms