Vous êtes ici : AccueilVie communale

Risques et Sécurité

Le monoxyde de carbone

Inodore et pourtant mortel, le monoxyde de carbone
Première cause de décès par intoxication en France, l'inhalation de monoxyde de carbone provoque la mort de plusieurs centaines de personnes par an. Le seul moyen de s'en prémunir ? Faire vérifier régulièrement son installation de gaz ou de chauffage.

Le monoxyde de carbone est un gaz inodore, incolore et sans saveur qui résulte d'une combustion incomplète, quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane... Indétectable par l'homme, il se diffuse très rapidement dans l'environnement. L'émanation de ce gaz entraîne une confusion mentale et empêche la victime de prendre conscience du danger. Les premiers symptômes sont pourtant faciles à repérer : maux de tête, nausées, fatigue.

Faites vérifiez votre installation !
En tant qu'utilisateur, vous être responsable de l'usage, de l'entretien et du bon fonctionnement de l'ensemble de vos appareils. Avant chaque hiver, il est indispensable de faire entretenir régulièrement ses appareils de chauffage et de production d'eau chaude (chaudières, cuisinières, chauffe-eau, inserts...) à combustion par un professionnel qualifié. Le ramonage mécanique des conduits d'évacuation des fumées est obligatoire chaque année et le certificat peut être exigé par votre assureur. Les grilles de ventilation ne doivent jamais être obstruées, même par grand froid. Le logement doit être aéré tous les jours, au moins une dizaine de minutes dans chaque pièce. Enfin, les chauffages d'appoint doivent le rester, et ne pas être utilisés de manière prolongée. Pour plus de sécurité, il existe des détecteurs de monoxyde de carbone, faciles d'utilisation et accessibles à tous.

Les bons réflexes à adopter
En cas de soupçon d'intoxication ou d'accident, la première chose à faire est d'aérer immédiatement les locaux, d'arrêter les appareils à combustion supposés dangereux. Il faut ensuite évacuer les personnes victimes d'intoxication dès que possible et enfin appeler les pompiers au 18 ou le SAMU au 15 si l'on dénombre des victimes. Même en l'absence de symptômes graves, toute personne qui a été victime d'un début d'intoxication doit être examinée à l'hôpital. Le monoxyde de carbone peut laisser des séquelles neurologiques, mais aussi perturber le développement des enfants. Le logement ne pourra être réintégré qu'après avoir été vérifié par un professionnel qualifié, qui aura réalisé les travaux de remise en état nécessaires.

 Téléchargez le dépliant sur le monoxyde de carbone

 

Les DAACO : Les Détecteurs Avertisseurs Autonomes de CO

Les détecteurs de monoxyde de carbone doivent être certifiés EN50291.
Cette norme européenne garantit l’origine du produit mais également les caractéristiques techniques du produit relatif à l’efficacité et l’aptitude de l’appareil à détecter le monoxyde carbone.
Le marché des détecteurs avertisseurs de monoxydes de carbone est en plein boom et parmi’ l'offre pléthorique, il est très important de s’assurer que le détecteur est certifié de cette norme.
Les détecteurs se présentent sous la forme de petits boitiers  alimentés par des piles. L'appareil mesure constamment la concentration de monoxyde de carbone dans l'air. Ces appareils, sont d'un coût très modeste, leurs installations est simple et rapide.
Quant à leur entretien, il se résume essentiellement au remplacement de la pile.
L'attribution de la norme EN 50291 assure de l'efficacité de déclenchement du système et de l'autonomie  électrique du détecteur,
A titre d'exemple, cette norme impose le déclenchement de l'alarme selon des seuils précis:

  • Pas avant 120 minutes pour une concentration de 30 ppm
  • Entre 60 et 90 minutes pour une concentration de 50 ppm
  • Entre 10 et 40 minutes pour une concentration de 100 ppm
  • Avant 3 minutes pour une concentration de 300 ppm

De même, le détecteur de monoxyde de carbone peut être alimenté par batterie ou par réseau.
La norme EN50291 distingue deux types d'appareils :

  • Détecteur de type A qui comprend une alarme visuelle, sonore et d'exécution.
  • Détecteur de type B, fournissant uniquement une alarme optique et sonore.
Cliquez sur l'image pour zoomer

Film régional de prévention des intoxications au monoxyde de carbone (version courte)

Les incendies

Cliquez sur l'image pour zoomer

Les DAAF : Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumée EN 14604

Un détecteur avertisseur autonome de fumée - DAAF - est un appareil autonome contenant, dans un même boîtier, tous les composants nécessaires à la détection de fumée et à l'émission d'une alarme sonore.
Placé à l'intérieur d'une habitation, il alerte les occupants d'un début d'incendie. L'alarme sonne dès la formation de fumée dans la pièce où il est installé.
La présence d'un détecteur de fumée dans un logement permet de réduire de 90% le risque d'être tué si un incendie se déclare.
DAAF est un Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée certifié CE suivant la norme NF EN 14604 et NF 292

 Téléchargez la fiche technique

Grand Froid

Cliquez sur l'image pour zoomer

Le 12 mars 2013, la commune a connu une très forte tempête de neige qui a fortement encombré les axes principaux. 
Grâce au volontariat de certains agriculteurs locaux, venus aider le service technique; la circulation des routes principales et secondaires a été rapidement rétablie.(Certaines communes ont été totalement isolées de toutes communications extérieures pendant plusieurs jours.) 
Cette situation de crise aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves mais heureusement n'a recensée aucun blessé sur la commune.
Le but de cette campagne d'informations est de faire prendre conscience à la population que dans ce genre de circonstances, la solidarité et l'entraide sont des éléments majeurs. Les personnes âgées ou certaines autres personnes demeurent seules ou isolées et le confinement est la meilleure alternative dans ce cas précis, mais cela dit, ils doivent avoir une attention particulière. Les services publics gèrent dans l'échelle du temps, les interventions prioritaires et urgentes, sans pour autant négliger ces personnes mais dans un laps de temps plus élargi. Soyez vigilant à votre voisinage et alertez les services publics en cas de problèmes. De l'effort de chacun émergera une harmonie de notre village.
Une circulaire sur les mesures à prendre pour faire face à la vague de froid de l'hiver prochain a été publiée le 3 octobre 2013. Ce guide prend en compte notamment les problématiques inhérentes à l'accès aux soins, au logement, aux intoxications par le monoxyde de carbone ou aux maladies infectieuses.

 Télécharger le guide national de prévention des risques liés à l’hiver 2013-2014

 

 

 

Vous pouvez visualiser les conseils d'un médecin pour se protéger du froid en cliquant sur l'image >>>

Guide de préparation des situations d'urgence

Contacter la commune

Plusieurs moyens pour contacter la commune

Par téléphone

03.27.82.23.00

Par fax

03.27.82.23.09

Horaires d'ouverture

  • du lundi au vendredi : de 8h30 à 12h et de 16h00 à 17h30 (fermée l'après-midi pendant les vacances scolaires)

Se rendre en mairie

Place du général de Gaulle
59159 MARCOING

Ecrire à la commune